Festival Sadique Master 2016

11, 12 et 13 mars cinéma Les 5 Caumartin

Les autres éditions  

affiche_sadique_master_2016.jpg

Prix du jury : Gudsforladt de Kasper Juhl

Prix du public : Atroz de Lex Ortega

 

 

 

 

 

Après une première édition test en 2015 au cinéma Les 3 Luxembourg, le Sadique-master festival revient en force pour seconde année consécutive allègrement plus transgressive, plus déviante, plus extrême, cette fois-ci au cinéma Les 5 Caumartin (pouvant accueillir jusqu’à 200 personnes). Un jury de marque mais aussi des invités considérés comme références du milieu et provenant des quartes coins du monde (Mexique, Quebec, Allemagne, Danemark…) viendront nous faire honneur de leur présence. Sur place, un espace de réception disposant d’un bar vous permettra de vous restaurer, vous pourrez aussi profiter des stands merchandising (proposant dvd, t-shirts, B.O, livres, magazines…) gérés par nos partenaires. Cette année, nous sommes heureux de vous annoncer que le festival s’étend sur une journée supplémentaire, propose 7 longs-métrages (dont 2 moyens équivalant au temps d’un long) et 4 courts. Vous souhaitez subir 3 jours de pur traumatisme et vous farcir des insanités à la chaîne  ? Alors venez nombreux !

TARIFS

– Plein tarif : 8,50 €

– Tarif réduit (étudiants, seniors, chômeurs) : 7,50€
– Pass complet = 45 euros

PLANNING DES SEANCES​

 

Vendredi 11 mars

 

(Séance d’ouverture) 18h30 – Gudsforladt (2015) (Kasper Juhl) (- 16) (Drame psychologique/thriller) (Danois) (Exclusivité Européene) (95 minutes) (VOSTFR) + court métrage surprise

 

22h – When the black birds fly (2016) (Jimmy ScreamerClauz) (-18) (Experimental/extrême/animation) (Américain) (Exclusivité Européenne) (105 minutes) (VOSTFR) + court métrages surprise

Samedi 12 mars 

 

23h – Atroz (2015) (Lex Ortega) (-18) (Extrême) (Mexicain) (Exclusivité Européenne) (79 minutes) (VOSTFR) + court métrage secret de Marian Dora

 

1h30 – ANA (2015) (Frederick Maheux) (-18) (Quebec) (Experimental) (Quebec) (Exclusivité Française) (64 minutes) (VOSTFR)

1heure de pause (restauration et stands disponible)

 

4h – Tokyo Grand guignol  (2015) (Francois Gaillard, Gilles Landucci, Nicolas Alberny, Yann Moreau) (-16) (horreur/fantastique) (Français/Japonais) (114 minutes)  (VOSTFR)

 

6h – House of whores 2 : The second cumming (2016) ( Tom Komisar & Daniel Murphy) (-18) (Comédie/Horreur) (Américain) (Exclusivité mondiale) (73 minutes) (VOSTFR)

Dimanche 13 mars

 

(Séance de clôture)
18h –  Double French Seance (moyens métrages)
– Un ciel Bleu presque parfait (2016) (Quarxx) (-16) (Drame psychologique/Fantastique) (Français) (VF)  (37 minutes) + court métrage surprise


– Born from pain  (2007) (Alex et Niko) (-16) (Drame psychologique) (Français)  (VF) (31 minutes) + Sous France (court métrage préquel)

 

JURY

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ALT 236/ Quentin Boëton : youtubeur/réalisateur/monteur/compositeur (France)

Le jury des précédentes éditions du festival s’est composé de profils différents et de professions assez variées conservant cependant un lien direct avec notre ligne éditoriale. Nous avons eu des réalisateurs, des organisateurs de festival, des spécialistes FX/maquilleurs, des écrivains…Cette année, le premier membre du jury annoncé est un youtubeur (aussi réalisateur, monteur, écrivain et compositeur musical)
Il se décrit humblement comme un explorateur/archéologue des univers fictifs cherchant une entrée dans le labyrinthe de l’imaginaire et on le connaît aussi sous son véritable nom à travers l’écriture du livre « Berserk – : A l’encre des ténèbres ». Mais Quentin Boëton, ancien prof d’arts plastiques, est aussi plus communément identifier sous sa nouvelle identité : ALT 236

Dans une époque de virtualisation globale de tout et où les vidéos Youtube servent souvent de support à la facilité et à une approximative vulgarisation qui ne fait que vaguement divertir ou partiellement informer, Alt 236 mêle lyrisme et excellence lorsqu’il nous immerge dans ses vidéos qui transpirent le perfectionnisme et la passion.
Avant de réaliser ses multiples vidéos consacrées, pour ne citer que celles-ci, à des peintres et artistes visuels tels que Gottfried Helnwein, Zdzislaw Beksinski, HR Giger, ou encore à la mythologie Barkerienne autour de l’univers d’Hellraiser, Quentin Boëton s’est essayé au cinéma puisqu’il n’est autre que le monteur du génial « Sorgoi Prakov : My European dream » de Rafaël Cherkaski qui, d’ailleurs, composait le jury de la seconde édition du Sadique-master festival.

 

Laurent Courau (réalisateur/auteur/journaliste) (France)

Partenaire/collaborateur direct du festival par l’intermédiaire de « La Spirale » et grand érudit de l’underground, du transgressif et des cultures alternatives, nous sommes fières d’accueillir comme second membre du jury aux côtés d’ALT 236 notre cher Laurent Courau.

Réalisateur, auteur et journaliste indépendant, Laurent Courau suit les mutations sociales et culturelles de notre temps depuis le début des années 90 au travers du magazine LaSpirale.org. Il a collaboré avec Arte, Jimmy, Radio Nova, Le Monde, Libération, Chronic’art, Computer Arts et Technikart. Il est l’auteur de Mutations pop & crash culture, une anthologie de LaSpirale.org parue en 2004 aux éditions du Rouergue, de Vampyres, quand la réalité dépasse la fiction (Flammarion, 2006) et le réalisateur du film documentaire Vampyres (Avalanche Productions, 2007). Laurent vient de terminer Les Sources Occultes en 2019, un long-métrage fantastique et expérimental, d’après la fameuse Demeure du Chaos. Il poursuit parallèlement avec cela diverses activités d’écriture et de publication, dont la publication de la revue Mutation et The Tour, un récit de voyage « gonzo » à paraître aux éditions Inculte / Actes Sud.

 

 

 

 

 

 

Lucio Massa : Réalisateur/producteur

 

Il a entamé sa carrière en 2016 avec la production de « OLTRE LA FOLLIA » (dernier film de Luigi Zanuso). Il produit ensuite en 2017 « Sexual Labyrinth » ainsi qu’un court métrage intitulé Religions ‘Love » réalisé par Morgana mayer. Il poursuit sa carrière en produisant sur 2018/2019 Female Touche et Conscious Dream. En 2019, vient le tour de DEGRADACTION qui est le cinquième film produit par sa mystérieuse alter-égo Morgana Mayer. Massa est passionnée par le cinéma porno des années 80, les films d’horreur bis et le cinéma obscure underground italien.

 

 

 

INVITES 

 

 

 

 

Frederick Maheux (Quebecois) (Réalisateur/Musicien)

 

Artiste multimédia œuvrant sous le nom de code Lamashtu depuis 2005, Frederick Maheux n’est pas vraiment conforme aux critères standards du cinéma, du clip, de la musique ou du collage, choses qu’il pratique avec une certaine singularité.
Il a réalisé plusieurs courts-métrage expérimentaux, vidéoclips et longs métrage dont le déroutant Théorie de la religion (2010). Son documentaire Art/Crime sur l’affaire Remy Couture a gagné le prix du meilleur documentaire au festival Fantasia (choix du public) et au Housecore Horror Film Festival. Il produit également de la musique bruitiste, des collages papier et a complété une maîtrise en études cinématographiques à propos de la subversion spatiale dans le jeu vidéo.

Filmographie :

ANA (2015)
Genèse : Vorare (2013) (court-métrage)
Art/Crime (2011) (documentaire)
Théorie de la religion (2010)
La fonction de l’orgasme (2009) (court métrage)
Viral (2007) (court-métrage)
Extase de chair brisée (2005) (courts-métrage)

 

Kasper Juhl (Danois) (Réalisateur/Acteur)

Puisant ses influences au sein de certaines œuvres phares du cinéma extrême, ses films, souvent très référencés, sont de véritables déclarations d’amour au genre et leur aura malsaine ne peut que charmer les adeptes. Artiste polymorphe, il exerce différents genres et sujets avec la même aisance et cela présages pleins bonnes choses compte tenu de son évolution artistique où chaque nouveau film ne cesse de prendre de l’ampleur.

Filmographie :

Gudsforladt (2015)
Monstrosity (2014)
Insekt (court-métrage) (2014)
Madness of Many (2013)
Nekromania (court métrage) (2013)
Sunken Danish (2012)
Rex Infero (2012) ségment pour l’anthologie « Supernatural Tales »
Make Them Suffer (court-métrage) (2011)

 

 

 

 

 

 

 

Anne Sofie Adelsparre (Danemark) (Actrice)

 

Aprés avoir joué dans dans plusieurs courts-métrage, elle s’essaye au long en intérprétant l’une des protagonistes principales dans Monstosity de Kasper Juhl. Par la suite elle déroche un rôle secondaire de femme d’ambassadeur dans
The Crossing, film sur la révolution Chinoise durant les années 40 réalisé par John Woo.
Pour finir elle crève définitivement l’écran avec son interprétation de Mia dans Gudsforladt (de Kasper Juhl toujours).

Filmographie :

Gudsforladt (2015)
The Crossing (2014)
Monstrosity (2014)
Følelsen glæde har mere end én modsætning (court-métrage) (2014)
Kunsten (court-métrage) (2013)

 

 

 

 

 

Quarxx (France) (Réalisateur/Acteur/Peintre)

 

Déjà présent dans le jury de la précédente édition (où il nous a humblement parlé de son épatant « Nuit Noire »), il revient cette année pour nous présenter son nouveau bébé « Un ciel Bleu presque parfait » avec quelques grands noms tels que le comédien français Jean luc Couchard ou l’Américaine Melanie Gaydos, modéle/actrice atypique atteinte de dysplasie ectodermique.
Dans son conséquent CV, Quarxx a aussi experimenté dans la vidéo publicitaire, réalisé 3 documentaires diffusés sur Arte, une trilogie burlesque sur les loosers ( Rasta Kamikaze Bang, Dirty Maurice et Zeropolis) ainsi qu’un court métrage Trash sur la fête de Noel (But !).

Filmographie :

Un ciel bleu presque parfait (2015) (moyen-métrage)
Nuit noire (moyen-métrage) (2013)
Zeropolis (moyens- métrage) (2012 )
(But ! ) (court-métrage) (2011)
Dity maurice (court métrage) (2010)
Rasta kamikaze bang gang (court-métrage) (2009)
Napoleon de Nazareth (court-métrage) (2009)
Duken (2008) (Documentaire)
Marginal Tango (2007) (court-métrage)
10 ans de tracks (2007) (Documentaire)
Shanghai Graffiti (2007) (Documentaire)
Bushido Boogie (2004) (long métrage)
Rave sur la muraille de Chine (2003) (Documentaire)

 

 

François Gaillard (France) (Réalisateur)

 

Adepte du cinéma Bis Italien des années 70/80 , les influences ressenties (allant de l’esthétisme aux bandes-son; mention spéciale pour les morceaux de Double Dragon qui ponctuent son art) dans ses œuvres lui ont rapidement apporté l’affection des fans de cinéma de genre. Avec son néo-giallo « Blackaria » son slasher déjanté « Last Caress »,  il exploite deux faces différentes d’une même vision radicale et personnelle de l’art audiovisuel dans sa forme excentrique, généreuse en tout point.

Filmographie :
The Hunt (2011) (Scénariste)
Last Caress (2010)
Blackaria (2009)

 

PRESSE

Sueurs Froide 

Cannibal Cunt Horror

Torso 

Oh My Gore

Le dernier blog sur la gauche 

Medusa Fanzine

Cinetrange

Mauvais genres au cinéma

Kill the kult

Ocinatas industries  

 

 

ALBUM PHOTO SOUVENIR DU FESTIVAL 

alt-236.jpg
laurent_coureau.jpg
lucio_massa.jpg
frederick_maheux.jpg
kasper_juhl.jpg
anne_sophie_adelsparre.jpg
quarxx.jpg
francois_gaillard.jpg

FACEBOOK

ARTICLES RECENTS

  • Facebook Social Icône
  • Youtube