Sadique-master virtual festival (6éme édition)

Informations/règles/détails/conseils (à lire intégralement)

Continuer la lecture
Publier dans Extrême, festival, Gore, Horreur, Porno | laissez un commentaire

Sadique-master virtual festival (6éme édition) (2020) – Programme/horaires

Retrouvez ici l’intégralité des longs-métrages programmés pour le Sadique-master virtual festival qui se déroule du vendredi 16 octobre au dimanche 18 octobre sur des horaires indiquées ci-dessous. . La diffusion comprendra aussi des vidéos surprises et des entractes musicales généreuses. Pour des informations complémentaires sur le fonctionnement de la diffusion, nous vous invitons à consulter cette page.

Continuer la lecture
Publier dans Extrême, festival, Gore, Horreur, Porno | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | laissez un commentaire

L’étrange festival (2020) (jours 7, 8) (The hunted, Spree, Amulet)

Mardi 8 septembre

Présenté d’abord comme un survival/slasher, Hunted du franco-Belge Vincent Paronnaud instille dé le départ une ambiance ténébreuse qu’il développe autour de différentes idées fortement ingénieuses. Détournant avec brio la majorité des codes initiaux du genre, il dévoile une certaine richesse dans sa mise en scène comme dans son propos et ne cesse de se renouveler constamment, empruntant différents arcs narratifs sans jamais tomber dans la redondance. Jouissif et original, Hunted cultive une ambiguïté bien équilibrée entre le loufoque et un sérieux délicieusement empreint d’une certaine inquiétude. En survolant différentes thématiques (la nature, les rapports hommes/femmes, les contes, la transcendance..ect) avec toujours une certaine pertinence, Vincent Paronnaud ajoute encore de la substance à son récit et parvient à instaurer des thématiques intéressantes sans qu’elles accaparent le récit. Dépossédé d’un quelconque manichéisme, « Hunted » sait être aussi piquant que tordu et donne clairement un nouveau souffle au survival.

Mercredi 9 septembre

Vendu tel un American Psycho de l’ère digital, on devine rapidement que la surabondance du propos peut faire virer le film vers presque ce qu’il dénonce. Probablement insécable au concept, l’acteur principal jouant ce psychopathe déshumanisé au cerveau grillé par son ambition de gloire numérique (saupoudrée Uber/snapchat) n’inspire pas réellement de sympathie mais surtout manque du « contraste » qui nous fascine chez un Jack Gyllenhaal dans Night Call qui entretient finalement plus de rapports avec « Spree » que celui-ci en a avec American psycho. Hélas, le manque cruel d’écriture de Spree et sa volonté de surenchère stérile dénuée d’un réel contexte désamorcent le propos déjà pas vraiment clair si l’on cherche quelque chose qui tient sur plus d’une ligne. Situations invraisemblables survenant de façons inopinée et injustifiée, brouillage de la temporalité; rien finalement transforme ce film en ce qu’il pourrait devenir : attractif. En conclusion, Spree agace davantage qu’il divertit et manque donc à sa fonction de substitution à défaut d’être une potentielle satire efficace.

Ex-soldat devenu SDF à Londres, Tomaz se retrouve hébergé chez une bonne sœur vivant accompagnée d’une jeune femme sauvage s’occupant de sa mère mourante. Un homme donc éprouvé au milieu de femmes chacune particulières lui offrant le toit et le gîte, en voilà une bien curieuse histoire. La narration se ponctue de flashback de notre cher ex-soldat à travers sa vie passée, et les événements deviennent de plus en plus étranges dans l’endroit où il séjourne désormais. Cinéma certes organique sous certains aspects, « Amulet » de Romola Garai est surtout un film féministe, militant et…clairement misandre. Les présentateurs nous ont expliqué le contexte certaines inspirations de la réalisatrice, mais au-delà d’un cinéma horrifique social plutôt banal proposant quelques bons effets visuels, l’évidence de certains traits abusivement exagérés et extrapolés déconnecte plutôt le spectateur.

Tinam (S.M)

Sadique-Master 2020 – droits réservés

Publier dans Critiques, festival, Gore, Horreur | Tagged , , , , , , , , , , , , | laissez un commentaire

L’étrange festival (2020) (jours 4,5,6) (A Dark Man, Dark man – Teddy)

De provenance du Kazakhstan, « A Dark Man, Dark man » compte parmi ces films froids, avec de longs plans fixes, des dialogues lourds qui viennent appuyer une ambiance austère. Fortement inspiré du cinéma de Kitano, la moral, la droiture et la corruption constituent le socle de cette nouvelle oeuvre d’Adilkhan Yerzhanov se déroulant dans un étrange de no man’s land rural où on ignore ce qui s’y trame exactement.

Continuer la lecture
Publier dans Critiques, Horreur | Tagged , , , , , , , | laissez un commentaire

L’étrange festival (2020) (jours 1,2,3 (Possessor,Grimm re-edit, Fried Barry )

Mercredi 2 septembre

Introduction de l’Étrange festival pour cette première soirée sous le signe de l’organique et des dérives technologiques avec « Possessor » de Brandon Cronenberg qui de toute évidence ne renie pas les thématiques de son paternel. Avec cette seconde tentative de long-métrage plutôt concluante, il rectifie quelques lacunes inhérentes à « Antiviral » et maintient une cohérence narrative qui, cette fois-ci, sait surplomber l’ambiance austère qui pèse lourdement – et pour le meilleur – sur l’oeuvre. En plus d’une construction scénaristique crédible, « Possessor » se laisse aussi aller à quelques exubérances gores pas du tout désagréables et propose une conclusion clairement intéressante. Evidemment, difficile aussi de ne pas succomber à la sublime photographie de Karim Hussain qui ne fait que rendre cette image faussement aseptisée plus éclatante pour la rétine. Une chose s’avère désormais certaine dont on pouvait auparavant douter : Brandon Cronenberg est un réalisateur à suivre.

Continuer la lecture
Publier dans Critiques, festival, Gore, Horreur | laissez un commentaire

L’étrange festival 26éme édition (2020) – Programmation

Rendez-vous annuel auquel nous sommes toujours fidèle, ni une invasion de zombie ni un Covid 19 ne nous empêcheront de profiter de ce tant attendu Étrange festival 2020 du 2 au 13 septembre.

Continuer la lecture
Publier dans Faits divers, festival, Gore, Horreur | laissez un commentaire

BUT Film festival (2020) – Underground & Trash Movies! – Programme –

Bravant le fourbe virus zombifiant la population sans pour autant leur nécroser la peau, le BUT film festival agence les dispositions de son événement afin que celui-ci puisse se maintenir du 2 au 6 sepembre. Deux salles de cinéma de 25 places maximum chacune accompagnée par dessus cela de quelques extras; un drive in cinema (2 nuits) avec performance et film, une salle VR de 4 places et enfin une salle de projection virtuelle sur internet avec un programme de films classiques et thématiques. Hélas, nous devrons cependant nous abstenir des concerts.

Continuer la lecture
Publier dans festival, Gore, Horreur, Porno | laissez un commentaire

Shakespeare’s Sh*tstorm – Nouvelle fable TROMAtique généreuse en fluides (2020) (NEWS/Trailer)

Déjà deux décennies que Llyod Kaufman – papa de la firme « Troma » – nous a offert sa première adaptation Shakespearienne délirante avec l’incontournable « Tromeo et Juliette, il signe son grand retour à la réalisation avec une oeuvre plus Tromesque que jamais intitulée « Shakespeare’s Sh*storm » tirée de la pièce de théâtre « La tempête » du grand poète dramaturge Anglais.

Continuer la lecture
Publier dans festival, Gore, Horreur, News | 2 Comments

Art the clown est de retour dans le trailer de TERRIFIER 2 – Renouveau du slasher gore

Oubliez le remake de « CA » ou toutes les autres clowneries modernes insipides du cinéma de genre aussi peu créatives que généreuses, et parlons de vrai cinéma gore. Après une campagne de financement concluante évidemment avantagée par le succès du premier volume, Damien Leone reprend son personnage iconique intitulé « Art the clown » pour une nouvelle aventure ponctuée d’hémoglobine abondante et de rictus malsains.

Continuer la lecture
Publier dans Extrême, News | laissez un commentaire

Sadique-master virtual night (programmation)

Retrouvez ici l’intégralité des longs-métrages programmés pour la Sadique-master virtual night qui se déroule le samedi 02 mai et débute à partir de 21 heures. La diffusion comprendra aussi des vidéos surprises et des entractes musicales généreuses. Pour des informations complémentaires sur le fonctionnement de la diffusion, nous vous invitons à consulter cette page.

Pour prendre vos places –> https://www.weezevent.com/sadique-master-virtual-night

Continuer la lecture
Publier dans Non classé | laissez un commentaire