top of page

(NEWS) - Quelques nouvelles sur les deux nouveaux films d'Andrey Iskanov - Ingression et Breaking Uroboros






















Alors que le public cinéphile "alternatif" connait essentiellement le réalisateur Russe Andrey Iskanov pour son oeuvre culte de docu-fiction "Philosophy of a knife" qui, du haut de ses 4 heures 27, constitue le plus long film extrême du cinéma, le reste de sa filmographie reste encore assez méconnu.

Il semble que seuls les afficionados du cinéma extrême (que probablement vous êtes) connaissent réellement son cinéma et les singularités qui le parsèment. En effet, dans cet univers qu'est le notre Andrey Iskanov figure parmi les réalisateurs emblématiques et se hisse sans nuls doutes aux côtés des Karim Hussain, Marian Dora, Jorg Buttgereit...ect.

















Plus onirique et experimental que celui de ses collègues, son cinéma semble avoir atteint son point de culminance avec "Visions of suffering - final director's cut" (2018) - nouvelle version totalement remontée d'un ancien film éponyme de 2006 - diffusé sur grand écran lors de la 4éme édition du Sadique-master festival où il remporte le prix du public.


Sa filmographie alors plutôt chaotique, de nouveaux projets sont avortés, amputés ou remontés et il devient alors difficile de s'y retrouver. Pourtant, dans une certaine confusion générale sur l'évolution de ses films, le distributeur Allemand UltraVisual films a récemment communiqué au sujet d'une de leurs sorties les plus attendues à l'international et a annoncé qu'il s'agissait non pas d'un mais de deux films d'Andrey Iskanov à paraitre chez eux prochainement. Il s'agit alors d'Ingression et de Breaking Uroboros.

Mais contextualisons : Initialement, "Ingression" constitue la premiére version d'un film diffusé en 2010 au HOFF (un festival de cinéma extrême à Austin) où concourait aussi "A Serbian film" qui s'est fait volé la vedette et le prix du meilleur film. Pourtant, comme pour la premiére version de "Visions of suffering" là encore Andrey Iskanov demeure insatisfait de son film et décide de le remonter. Au delà de ça, on l'oblige à retirer une partie (nommée en interne "Family massacre") du film jugée comme "trop brutale". Un traitement de censure assez similaire à celui rencontré par son court-métrage "Tochka" (dont j'ai eu l'occasion de voir une ébauche) normalement conçu comme un segment pour l'anthologie "The profane exhibit" mais retiré par la suite car qualifié comme "top extrême". Iskanov décide alors d'en faire un long-métrage mais le projet semble actuellement stagner et aucunes nouvelles ne circulent à ce sujet.

















Heureusement, nous avons de quoi nous consoler car Ingression va bel et bien sortir dans une version définitive (et avec la fameuse scéne "Family massacre") chez UltraVisual films qui nous propose, par dessus ça, une sortie de Breaking Uroboros. Mais Qu'est-ce que Breaking Uroboros ? On ne sait pas beaucoup plus si ce n'est ce que l'on peut voir sur sur ce long teaser (publié il y a 5 ans).

Il semble que celui-ci comporte par ailleurs du contenu d'un long-métrage avorté d'Iskanov intitulé jadis "Pussyhead" et dont les images publiées à l'époque par son réalisateur lassaient supposer quelque chose de radicalement extrême et hautement alléchant.

De toute évidence Andrey Iskanov revient en force et nous attendons ça avec impatience !


– Tinam (S.M)

Sadique-Master 2024 – droits réservés








Comments


bottom of page