(PIFFF) Paris international fantastic film festival 2022 – 11 éme édition


Pèlerinage du cinéma de genre jadis en novembre et désormais en décembre, le PIFFF (Paris international fantastic film festival) revient hanter le Max Linder pour 6 jour de cinéphilie dont la programmation semble cette fois-ci rentrer curieusement plus en corrélation avec notre ligne éditoriale (celle du gore, du déviant, du bizarre !) que lors des autres années (au demeurant déjà très sympathiques). Si l'on excepte quelques fantaisies asiatiques moins ardues, nous découvrons et retrouvons un certain nombre d'œuvres sombres, corrosives, plus portées sur l'hémoglobine que lors des précédentes éditions (et le nombre d'interdiction aux - de 16 ans en témoigne).



Difficile de passer à côté de Project Wolf hunting de Kim Hong-seon qui commence déjà à faire sensation à travers son "record de crânes explosés" ou encore, plus poétique, l'intriguant "Earwing" de Lucile Hadzihalilovic. Un immense plaisir retrouver des réalisateurs cultes y présentant leurs nouveaux films tels que "The Lair" de Neil Marschall (The descent, Dog soldiers...ect) ou encore, en clôture, "Venus" de Jaume Balaguero (La secte sans nom, Malveillance...ect) qui semble revenir à ses premiers amours (ce sont aussi ceux qu'on préfère).



Côté séances cultes nous sommes aussi joyeusement gâtés avec des pépites telles que le virulent Haute Tension d'Alexandre Aja, l'incroyable Schizophrenia de Gerald Kargl, ou encore l'incontournable Caligula de Tinto Brass.




Rendez-vous alors du 6 au 12 septembre :)

Pour voir l'intégralité de la programmation c'est ici : https://www.pifff.fr/2022/planning-fr


- Tinam (S.M)

Sadique-Master 2022 – droits réservés


46 vues0 commentaire