Menu

The Black Gloves (2017) (Lawrie Brewster et Sarah Daly)

 

Avec cet article, nous tenons à rappeler que Sadique-master ne se cantonne pas au gore graphique ou à la violence extrême souvent ponctuée de quelques déviances sexuelles explicites. Notre mission reste avant tout la promotion d’un cinéma indépendant obscure en marge des productions standard actuelles. Après le tonitruant Lords of Tears réalisé en 2013 traitant de l’effrayante légende Écossaise du Owlman, le duo Lawrie Brewster et Sarah Daly laisse une marque indéniable dans le milieu en livrant un cinéma horrifique de qualité loin des produits mainstream et en totale indépendance. Ils récidivent, l’un à la réalisation l’autre à l’écriture, en 2016 avec The Unkindness of Ravens qu’ils considèrent comme de l’epic lovecraft horror.  Aujourd’hui, ils reviennent sur le succès de Lord of tears et replace le Owlman au centre du récit pour une suite agrémentée d’un soupçon de ballerine en référence à Suspiria.

The black gloves adopte un noir et blanc monochrome des plus somptueux qui semble s’accorder parfaitement avec cette réalisation éthérée et intègre ainsi cette mystérieuse histoire d’un psychologue obsédé par la disparition d’un jeune patient persécuté par des rêves où apparaît sans cesse un Hibou.  Son enquête l’amène à la rencontre d’une danseuse ballerine elle aussi obnubilée par la même entité terrifiante. Il se retrouve alors enchevêtré dans un sinistre ballet de paranoïa…

– Tinam (S.M)

Sadique-Master 2017 – droits réservés

The following two tabs change content below.

Sadique-master

Admin/Créateur de sadique-master Écrivain et chroniqueur.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :