Menu
0 stars

Paris international fantastique film festival – Journée 1 (Housebound)

,  

Mercredi 19 novembre

Les hostilités sont lancées et nous assistons à la première séance du PIFFF avec Housebound.
Comédie horrifique Néo-Zélandaise satirique et délirante débutant comme une banale histoire de maison hantée fantomatique pour finalement se détourner progressivement vers un déroulement plus inattendu…
Housebound s’introduit avec un scénario simple se voulant absurde et volontairement parodique, mais jusque là les intentions restent floues et le film alterne entre sarcasme et ironie. Son premier aspect surnaturel devient rapidement secondaire et finalement il semble importer peu que les phénomènes d’apparences paranormaux soient véridiques ou non.
L’intérêt principal se dévoile dés lors que les premiers éléments importants de l’histoire surviennent et c’est ici que que nous remarquons une écriture scénaristique et une inventivité particulièrement remarquables. Parfois gore, parfois fou, souvent décalé, c’est toujours un réel plaisir de ne rien pouvoir deviner à une histoire et d’être constamment étonné.
Nous faisons face à un film original aux multiples rebondissements pouvant éventuellement nous rappeler les films le plus « fantastique » de Alex De la iglesia.
Alors à défaut de n’avoir vu la séance d’ouverture qui dans tous les cas paraissait hors sujet avec les thèmes du site, ce Housebound a totalement de quoi surprendre et charmer.
Enchaînons désormais avec avec une deuxième journée plus remplie.

The following two tabs change content below.

Sadique-master

Admin/Créateur de sadique-master Écrivain et chroniqueur.
  • Les point positifs

  • Les points négatifs

1 commentaire

  1. MEMPAPEURMAN - 10 décembre 2014 13 h 42 min

    oui, pas mal, pas mal, pas mal, j’ai été bien plus charmé par le film de 14h : L’excellent « Time Lapse », un très bon film spacio temporel mais juste avec des photos qui prédisent l’avenir !

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :