Menu
3.5 stars

La main du saigneur (1989) (Anders Palm) (Critique)

, ,  

Synopsis : Deux jeunes gens se rendent à une soirée branchée, qui tourne très rapidement au massacre. Le tueur, masqué, repart avec l’une des invitées, aveugle heureusement. Celle-ci en tombe amoureuse, sans savoir qu’il est un être monstrueux et meurtrier, mais aussi en manque d’amour. Poète et philosophe, il a de plus un gros problème de communication avec son père clochard…

C’est l’histoire mec avec un masque d’Hockey qui tue des gens. Sauf qu’il ne s’appelle pas Jason mais JaCKson.
Bon, autant le dire tout de suite, c’est une parodie de vendredi 13, mais presque plus gore.
N’étant pas un grand fan des Jason, je dois dire que cette parodie est intelligente et vraiment bien vue. Elle ne se contente pas de parodier, car elle est elle même à la fois un slasher.
De nombreuses répliques cultes viennent pimenter la chose. Des situations totalement déroutantes surgissent durant tout le film.
Une nana aveugle qui propose à Jackson de l’attaché et de faire des jeux sadomaso avec. Une autre qui, dés lors que celui ci veut la tuer, elle le supplie à genoux, lui dit que la vie et belle, puis lui propose finalement une pipe.

Mais ici, ce n’est pas uniquement une parodie de Vendredi 13, mais des slashers en général, les situations clichés, les personnages clichées, les raisonnements clichés…Et on se moque du personnage de Jason étant finalement un pauvre type sensible et fan de littérature à l’eau de rose.
Des personnages plus délicieusement ridicule les uns que les autres, se font tuer, parfois de manières assez absurdes. On voit d’ailleurs Jackson faire tranquillement du shoping pour changer de masque.
Même si parfois ça s’éternise légèrement, on a donc ici une œuvre vraiment pertinente qui mériterait amplement un statut de film « culte » dans son genre.


Notre Jackson est d’ailleurs quelqu’un de très prévoyant laissant ses victimes écervelées s’échapper tout en leur expliquant avec une voix blasée que celles ci vont se planter quelques mètres plus loin.
C’est donc une histoire d’amour avec un tueur atypique se moquant délibérément des slashers americains (c’est un film Britannique). C’est fort dommage que cette parodie soit tomber dans l’oublie pendant que des dizaines de parodies américaines bidons pullulent. Ou comment détourner un classique qui ne mérite pas sa place avec classe ! Nous t’aimons Jackson !

 

 

The following two tabs change content below.

Sadique-master

Admin/Créateur de sadique-master Écrivain et chroniqueur.
  • Les point positifs

  • Les points négatifs

  • Note ( 7/10 )

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :