Menu
3.5 stars

House of Whores (Paul Arnon,Tom Komisar et Daniel Murphy) (2015) (Critique)

, , ,  

Synopsis : Trois femmes prêtes à tout pour la célébrité débutent un casting pornographique entièrement filmé par le réalisateur, mais tout dégénère lorsque 3 maniaques masqués et tarés viennent se revigorer de chair fraîche et agresser les pauvres demoiselles.

House of whores image  2
Disposant d’un budget n’excédant surement pas les 3 chiffres, House of Whores est ce film fait maison qui nous rappelle qu’à partir de rien, il est possible de rendre son oeuvre attractive si l’on sait faire preuve de suffisamment d’imagination. Après une première partie plutôt cohérente où les trois jeunes femmes exposent chacune leurs différentes motivations à exposer leur corps nu devant la caméra, nos trois intrus débarquent inopinément et la réalisation change complètement de tournure. Petite musique de cirque bien kitsch, méchants en costard cravate et masques de clowns, bruitage cartoonesque à chaque coup de marteau asséné.
Bienvenue dans une version trash de Benny Hills présenté par Shlacho, Shago et Smasho (les trois sadiques).

House of whores image 1
Trash et sexuelle car nos clowns classieux renvoient la perversité voyeuse de ce réalisateur porno au berceau et s’acharnent à lui démontrer en déshabillant tout le monde, pelotant bien vulgairement les poitrines généreuses qui s’offrent à eux, pour finalement sortir multiples gadgets sexuels volumineux et humilier puis abuser de tous les gens présents dans la pièce. Nos clowns insultent, crient, rigolent et toutes sortes de musiques viennent ponctuer l’ensemble en y attribuant un drôle de contraste s’accommodant parfaitement au rythme impétueux de la réalisation.
Budget oblige, les effets spéciaux paraissent bien cheap, mais tant pis, les réalisateurs l’assument jusqu’à utiliser un numérique bien grotesque, puisque de toutes façons leur film est une grande parodie, alors autant jouer sur cette ligne jusqu’au bout. Le délire fonctionne, et sa courte durée de moyen métrage épargne au spectateur l’inconvénient de la lassitude.

ps : Sachez qu’une suite est prévue pour l’année prochaine…

– Tinam (S.M)

 

The following two tabs change content below.

Sadique-master

Admin/Créateur de sadique-master Écrivain et chroniqueur.
  • Les point positifs

  • Les points négatifs

  • Note ( 7/10 )

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :