Menu
3.5 stars

7 Th day (Jason Koch) (2012) (Critique)

, , ,  

Synopsis : Un tueur en série est déchiré entre son amour pour une serveuse et son amour pour le meurtre..

7 th day, à ne pas confondre avec le film au même titre de 2014 réalisé par Syamdhar, est une oeuvre de Jason Kosh. Après un premier film passé inaperçu intitulé « Lamplight », Jason s’introduit dans le milieu du cinéma extrême à travers 7th day, un film relatant la vie morne et insipide d’un cuisinier serial killer aux tendances schizophrènes.

Dés les premières scénes, on remarque un gore particulièrement soigné, réaliste, et en faisant quelques recherches sur notre réalisateur, on s’aperçoit que celui ci a fait ses classes en tant que maquilleur et chef des effets spéciaux (notamment dans Return to Nuke ‘Em High Volume 1). Ceci explique donc cela.
Comme le film est  axé sur la psychologie du tueur et qu’il est principalement narré par une voix off provenant de l’esprit de notre protagoniste, ne pas être bilingue pose quelques soucis de compréhension. Car, notre homme, d’apparence normale ressemble parfaitement à ce fameux monsieur tout le monde, à ce gentil personnage, profondément frustré aux envies morbides. Nous avons d’ailleurs parfois l’impression de nous retrouver face aux films de serial killer 80/90 tel Henry portrait d’un serial killer, mais avec une touche plus moderne, notamment sur le visuel.

L’histoire se lance alors, certains acteurs surjouent parfois leur personnage (mention spéciale  à l’actrice qui joue la serveuse dont notre cher tueur est amoureux), mais la réalisation rectifie le tire. Des scènes de cannibalisme et de nécrophilie viennent pimenter l’évolution de notre personnage aliéné par un être qui n’existe pas, un homme sans visage ressemblant à l’homme invisible (mais visible) l’incitant à commettre d’atroces actes.

L’aspect psyché  parvient ainsi à instaurer une certaine ambiance, mais hormis le tueur et, peut-être le clochard, il est tout de même difficile de s’attacher vraiment  aux autres personnages, ce qui réduit ainsi l’impact de leurs meurtres.
7 Th day est donc un film indépendant intéressant, visuellement gore, mais tout de même manquant légèrement d’aboutissement, qui gageons-le, s’ajustera probablement au fil de la carrière du réalisateur.

Pour ceux qui seraient tentés, le film est dispo en VOD ici même : http://www.direwitfilms.com/

The following two tabs change content below.

Sadique-master

Admin/Créateur de sadique-master Écrivain et chroniqueur.
  • Les point positifs

  • Les points négatifs

  • Note ( 7/10 )

2 commentaires

  1. Pingback: Pig pen (2015) (News) - Le nouveau film coup de poing de Jason Koch ! | Sadique Master

  2. Pingback: A Serbian film documentary - Rétrospective sur la controverse moderne du 7éme art | Sadique-Master

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :