PIFFF (2018) (Jour 3 ) (Await further instructions, In Fabric)

Nouvelle journée, nous débutons cette fois-ci avec Await furthers instructions réalisé par Johnny Kevorkian et écrit par Gavin Williams. Quasi 8-clos, on descelle rapidement les deux principaux sujets se dévoilant successivement; premièrement l’hypocrisie familiale, et secondement le contrôle par le conditionnement. Lors d’un réveillon de Noël conflictuel, une famille découvre qu’elle est emmurée dans sa maison avec comme seule indication une télévision qui leur révèle les instructions à suivre.

Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire

PIFFF (2018) (Jours 1 et 2) (Assasination Nation, Piercing)

Début des hostilités pour cette 8éme édition du PIFFF et l’on nous présente le film d’ouverture susceptible d’introduire le festival de la meilleure manière qui soit. Les présentateurs mettent d’ailleurs l’accent sur l’aspect pédagogique d’une séance d’ouverture censée donner en quelque sorte le « ton ». Choix concluant, Assasination Nation de Sam Levinson remplit sa mission avec brio avec une oeuvre jouissive qu’il est difficile de réellement détester.


Dans une ville dénommée Salem (dont la symbolique renvoie à un certain contexte) un mystérieux hacker dévoile les données personnelles d’une ville entière dont la vie ne s’exprime presque qu’à travers les réseaux sociaux. Chacun ainsi dénudé voit son intimité exposée et rapidement le chaos gagne cette petite ville supposément puritaine émanant en réalité son lot de vices. Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire

Paris international fantastic film festival (PIFFF) 2018 – 8éme édition

Nouvelle édition du PIFFF qui investit à nouveau le mythique cinéma du Max Linder pour fêter dignement cette 8éme édition dont la programmation peut en certains points nous rappeler la 5éme qui partageait des thématiques communes; notamment autour de la transgression et du mal-être adolescent.
Le rendez-vous est fixé du 4 au 9 décembre 2019 pour cet événement incontournable avec 10 films en compétition dont l’extension en long métrage du court « Ciel Bleu presque parfait » (diffusé à la seconde édition du Sadique-master festival) de Quarxx (juré aussi de la première édition du smfest), désormais intitulé « Tous les dieux du ciel ». Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire

L’étrange festival (2018) (jours 9, 10 et 12) (Frig, Buybust, The house of that jack built)

Jeudi 13 septembre

Au grè des années, nous pouvons remarquer que l’étrange festival s’assagit en proposant moins de cinéma véritablement « extrême ». Pour avoir déjà visionné les précédents longs métrages d’Antony Hickling, les différents commentaires (ainsi que la commission de censure qui l’a immédiatement interdit – inévitablement- au moins de 18 ans)  autour de « Frig » l’annonçaient comme son plus radical, or c’est évidemment avec une certaine impatience que se faisait attendre cette séance. Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire

L’étrange festival (2018) (jours 7 et 8) (Luz, L’heure de la sortie, L’ange du nord, Perfect)

Mardi 11 septembre

L’étrange festival propose à chaque édition un certain lot d’OFNI qui bien évidemment divisent leur public, et cela fait partie de ses qualités. Luz, film Allemand de Tilman Singer fait partie de ceux-là. Comme l’évoquent les propos du réalisateur lors de la présentation, l’idée du concept a démarré sur une séance d’hypnose par la police Allemande au cours d’un interrogatoire. Ainsi, dans un état de transe partagé (introduit par cette chauffeuse de taxi débarquant sur place) chaque protagoniste rentre dans un état de réalité altéré où les notions du vrai semblent flouter. Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire

L’étrange festival (2018) (jours 5 et 6) (Mandy, Lifechanger, Invasion)

Dimanche 9 septembre

Séance attendue de l’étrange festival, Mandy de Panos Cosmatos marque, en plus du retour improbable de Nicolas Cage dans un rôle singulier, un croisement de genres et d’influences plutôt inattendues. Sur fond d’occultisme et de secte fanatique, l’atmosphère qui gouverne la première partie du métrage s’apparente presque à une contemplation Lynchienne saupoudré d’une imagerie Barkerienne lorsque surgissent d’étranges protagonistes aux allures de Cénobites. Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire

L’étrange festival (2018) (jour 4) (The field guide to evil, A vigilante, Amalia)

Samedi 8 septembre

Nous savons généralement les films à sketch inégaux sous de nombreux aspects de par la disparité des différents métrages, d’autant plus lorsque les réalisateurs diffèrent de l’un à l’autre. The Field guide to evil n’excepte pas vraiment à la règle et prend par dessus cela le risque de se se fixer sur une seule thématique n’étant autre que l’occultisme. Ainsi, des réalisatrices talentueuses telles que Katrin Gebbe (Tore Tanzt) ne collent pas forcément au projet tant leur cinéma n’appartient pas à cet univers. Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire

L’étrange festival (2018) (jour 3) (Kafou, Liverleaf)

Vendredi 7 septembre

L’étrange festival se targue souvent de dénicher des films surprenants en provenance de pays peu communs où la production cinématographique est presque inexistante.
C’est le cas de « Kafou », cette oeuvre de Bruno Mourral qui change radicalement le champ audiovisuel Haïtien jusque là cantonné à quelques petites ébauches d’ONG humanitaire captant son lot d’images exotiques puis repartant à leurs affaires. Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire

L’étrange festival (2018) (jour 2) (Life Guidance, Utoya, 22 juillet, The dark)

Jeudi 6 septembre

Seconde journée de l’étrange festival et nous débutons avec Life guidance, film d’anticipation réalisé par Ruth Mader que l’on nous présente satire de l’hypercapitalisme aux relents d’œuvres cultes telles que Brazil ou Bienvenue à Gattaca. Un homme productif dans une belle famille approché par une entreprise censée le guider dans ses choix de vie jusqu’à une perfection inatteignable se voit passer inéluctablement par un doute faisant tout basculer. Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire

L’étrange festival (2018) (jour 1) (Fags in the fast lane, The Allins)

Mercredi 5 septembre

Premier jour de l’étrange festival et plutôt que de jeter mon dévolu sur « Anna and the apocalypse » intronisant le festival en guise de film d’ouverture, je me penche plutôt sur  Fags in the fast Lane assurément plus « étrange » et dont la présentation l’apparente à une oeuvre dans l’esprit de John Waters. Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire