Festival International du Film Fantastique de Gérardmer (2019) – 26éme édition

Puisqu’il n’est jamais trop tard pour découvrir de nouveaux événements consacrés au cinéma de genre, pour la première année Sadique-master se rend dans ce décor enneigé et vient assister pour la première fois à une édition du Festival international du film Fantastique de Géradmer – la 26éme édition précisément.  On y retrouve par ailleurs certaines belles découvertes de festivals tels que le PIFFF ou l’Etrange festival mais aussi multiples nouveautés que nous avons hâte de découvrir, des courts comme des longs métrages.

Déjà, la présidence du jury long métrage se trouve marquée par Benoît Delépine et Gustave Kervern (réalisateurs, scénaristes, producteurs et comédiens) – ceux ci accompagnées d’autres jurés tels que Vanessa Demouy (comédienne et mannequin, Fabrice du Welz (réalisateur et scénariste), Ana Girardot (comédienne et scénariste), Astrid Bergès-Frisbey (comédienne), Marie Gillain (comédienne), Yann Gonzalez (réalisateur et scénariste).

Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire

PIFFF (2018) (Jour 6 + palmarès ) (What keeps you Alive, We)

Curieux thriller/slasher dont j’ai déjà lu quelques éloges, je portais déjà un intérêt sur ce fameux « What keeps you alive » de Colin Minihan qui semblait proposer une oeuvre de genre plutôt singulière.
Deux femmes mariées en séjour idyllique pour fêter leur anniversaire de mariage se retrouvent dans un coin reculé où l’une d’entre elles chassait avec son père durant son enfance. Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire

Nouveau label Unearthed Films : TOO EXREME FOR MAINSTREAM

Dans le monde du cinéma indépendant, les distributeurs à proposer des films réellement extrêmes issus de la sphère underground se comptent les doigts d’une main amputée. On les connaît; Unearthed films et Blacklava peuvent se targuer d’être les principaux promoteurs de la déviance du 7éme art.

Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire

Les meilleurs films de 2018 : Classement Sadique-master – TOP 20

TOP 20

20: Life guidance (de Ruth Mader)
Synopsis : Alexander Dworsky mène une vie parfaitement réglée. Sa carrière professionnelle et familiale est une réussite, tout semble se passer à merveille dans cet univers à la gloire de la réussite et de la productivité. Mais un jour, Alexander commence à douter…


Cliniquement froid, étrange et déconcertant. Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire

PIFFF (2018) (Jour 5 ) (Freaks, Achoura, Lords of chaos)

Au premier abord plutôt intrigant, on ignore réellement vers où « Freaks » du duo Zach Lipovsky/Adam B. Stein veut nous mener. La petite Chloé est maintenue à l’écart du monde extérieur qui borde sa maison car son père la dit « différente » des autres enfants. Mais lorsque la petite est attirée par la musique du marchand de glaces en bas de la rue, les choses changent… Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire

PIFFF (2018) (Jour 4 ) (The Unthikable, Girls with Balls)

Habitués aux films de catastrophes Américains improbables et aseptisés ou 30 immeubles tombent toujours à quelques centimètres des principaux protagonistes visiblement tous béni qui, une fois sorti de cet enfer, devraient tenter de jouer au loto, « The Unthinkable » réalisé par le collectif Suédois « Crazy pictures » vient nous intriguer et changer la donne. Une supposée attaque terroriste perpétrée par des auteurs inconnus crée le chaos dans Stockholm. Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire

PIFFF (2018) (Jour 3 ) (Await further instructions, In Fabric)

Nouvelle journée, nous débutons cette fois-ci avec Await furthers instructions réalisé par Johnny Kevorkian et écrit par Gavin Williams. Quasi 8-clos, on descelle rapidement les deux principaux sujets se dévoilant successivement; premièrement l’hypocrisie familiale, et secondement le contrôle par le conditionnement. Lors d’un réveillon de Noël conflictuel, une famille découvre qu’elle est emmurée dans sa maison avec comme seule indication une télévision qui leur révèle les instructions à suivre.

Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire

PIFFF (2018) (Jours 1 et 2) (Assasination Nation, Piercing)

Début des hostilités pour cette 8éme édition du PIFFF et l’on nous présente le film d’ouverture susceptible d’introduire le festival de la meilleure manière qui soit. Les présentateurs mettent d’ailleurs l’accent sur l’aspect pédagogique d’une séance d’ouverture censée donner en quelque sorte le « ton ». Choix concluant, Assasination Nation de Sam Levinson remplit sa mission avec brio avec une oeuvre jouissive qu’il est difficile de réellement détester.


Dans une ville dénommée Salem (dont la symbolique renvoie à un certain contexte) un mystérieux hacker dévoile les données personnelles d’une ville entière dont la vie ne s’exprime presque qu’à travers les réseaux sociaux. Chacun ainsi dénudé voit son intimité exposée et rapidement le chaos gagne cette petite ville supposément puritaine émanant en réalité son lot de vices. Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire

Paris international fantastic film festival (PIFFF) 2018 – 8éme édition

Nouvelle édition du PIFFF qui investit à nouveau le mythique cinéma du Max Linder pour fêter dignement cette 8éme édition dont la programmation peut en certains points nous rappeler la 5éme qui partageait des thématiques communes; notamment autour de la transgression et du mal-être adolescent.
Le rendez-vous est fixé du 4 au 9 décembre 2019 pour cet événement incontournable avec 10 films en compétition dont l’extension en long métrage du court « Ciel Bleu presque parfait » (diffusé à la seconde édition du Sadique-master festival) de Quarxx (juré aussi de la première édition du smfest), désormais intitulé « Tous les dieux du ciel ». Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire

L’étrange festival (2018) (jours 9, 10 et 12) (Frig, Buybust, The house of that jack built)

Jeudi 13 septembre

Au grè des années, nous pouvons remarquer que l’étrange festival s’assagit en proposant moins de cinéma véritablement « extrême ». Pour avoir déjà visionné les précédents longs métrages d’Antony Hickling, les différents commentaires (ainsi que la commission de censure qui l’a immédiatement interdit – inévitablement- au moins de 18 ans)  autour de « Frig » l’annonçaient comme son plus radical, or c’est évidemment avec une certaine impatience que se faisait attendre cette séance. Continuer la lecture

Publier dans Non classé | laissez un commentaire