Menu

La Necrocarte : Soutien à la libération sexuelle

, , ,  

necrocard VF

Je vous présente ici une des mes idées personnelles (oui, vous êtes bien sur sadique-master) que vous prendrez au degrés que vous voulez.
Le sexe après la mort, c’est possible ?
Avec la necrocarte oui !
Et comme diraient les nécrophiles les plus romantiques « Dead girl never say no »

En réalité, j’apporte l’idée de mettre en place une carte que chaque personne vivante se doit de posséder, une carte sur laquelle celle-ci elle peut accorder son consentement pour des expériences sexuelles après sa mort.
Ainsi, le principe pour le don d’organne est detourné et le dévouement coporel rend un tout autre service : Celui de satisfaire le frustré sexuel, le pervers abstinent contre son grés, ou simplement les nécrophiles.

Timidité? Pas attiré ? Peu importe ! Ce n’est plus un soucis.

Cela devient alors bénéfique pour le donneur ET pour le nécrophile,  car l’accord a ses avantages des deux côtés . Nécrophile confirmé ou débutant, cela peut même inclure l’initiation ou une toute première expérience . Il est évident que l’éthique de ce concept est quelque peu douteuse, mais ne voyons aucunes objections morales si le consentement est clairement confirmé des deux côtés. Bien sûr, le nécrophile sera muni d’un préservatif à mesure préventif contre le SIDA ou toutes autres maladies sexuellement transmissibles, car rien n’est plus important que la santé et le bien-être de nos clients .

La libérté sexuelle avant tout ! Refuser le concept de la necrocard peut avoir des conséquences non négligables pour les pratiquants du sadomasochisme, les violeurs, et bien d’autres encore.
Avec la necrocarte moins de crimes sexuels ?
Oui, c’est possible !
Les distributions peuvent se faire comme premiers lieux  dans les prisons ainsi que dans les clubs sado-masochisme et fétichiste, endroits potentiels pour y trouver un grand nombre d’adeptes et de clients (et bien-sur par la suite , toute personne voulant avoir une necrocarte en aura immédiatement une sur demande).
La nécrocarte prône la liberté sexuelle et se présente en deux parties :
– Le donneur : Nom, prénom, adresse, la date de naissance ainsi que quelques cases à coché pour les préférences du donneur, et bien sur la signature de celui ci.

– Le nécrophile : Nom, prénom, adresse, numéro de téléphone.
Quant à nous, nous sommes une boîte indépendante mais nous collaborons avec des nombreuses morgues et cimetière nous refourguant les cadavres munit d’une nécrocard .
Chaque semaine, une mises à jour des nouveaux morts sera affichée sur notre site internet et sur les écrans de diffusions installés dans nos locaux.  Vous pourrez donc la consulter régulièrement.
Une histoire de copyright :  La nécrocarte (au nom initial de necrocard) est apparu pour la première fois en Angleterre et nous tentons à présent de l’intégrer en France .

L’idée d’une necrocard m’est venu tout naturellement au cours d’une banale discussion. Je me suis immédiatement renseigner sur les éventuelles échos d’une nécrocarte éventuellement déjà existante. J’ai alors trouver une version anglaise (voir ci dessous) avec quasiment aucunes informations ni aboutissement.

Avec un ami, nous avons donc élargit le concept (que j’avais purement inventé, bien qu’à travers mes recherches je pu trouver cet anglais à l’idée quelque peu similaire) avons traduit la carte en français, rajouter quelques détails et améliorer le designe ainsi que la qualité.

Au cours des mes pérégrinations j’ai alors distribué environs quelques dizaines de necrocard (durant l’Etrange festival, le Hellfest, ou des soirées avec des amis à des amis) en observant les réactions parfois…imprévisibles.

Pour la promo de la necrocard, nous pouvons voir cette jolie bonne sœur masquagazée tenant dans sa mains deux necrocard en pleine ville.

alexandre necrocard bonne soeur
Si vous avez des questions nous nous ferons un plaisir de vous répondre

– Tinam.S

The following two tabs change content below.

Sadique-master

Admin/Créateur de sadique-master Écrivain et chroniqueur.

4 commentaires

  1. Zan - 13 janvier 2014 0 h 58 min

    Le minimum, c’est de citer le véritable inventeur du concept, Stewart Home. Il a inventé la necrocard. Pour de vrai, lui. http://www.stewarthomesociety.org/neoism/necro.htm C’est tout sauf nouveau – « idée quelque peu similaire » ? Tu n’as pas élargi le concept, encore moins inauguré ; tu as tout juste traduit la carte créée par Home. C’est moche de s’approprier les idées des autres comme ça, sans même citer leur nom.

    Répondre
    • Sadique-master - 13 janvier 2014 14 h 18 min

      As-tu lu tout l’article ?
      J’ai eu cette idée AVANT de savoir qu’une necrocard existait déjà. Oui, il est possible que sur toutes les personnes du monde existantes, deux aient une idée similaire sans pour autant se copier.
      La seule chose que j’aurai pu faire pour que la mienne soit « intègre » c’est changer le designe (ce que mon ami a fait en la rendant plus belle et plus claire) et les caractéristique, mais il se trouve que celle si avait déjà exactement les caractéristiques que je voulais proposer. Alors à quoi bon?
      De plus, sa necrocard a-t’elle abouti a quelque chose? En a t’il déjà distribué pour de vrais ?
      Et si tu lis le reste de l’article, j’élargis les fonctions et ce qui entoure la necrocard (comme les lieux de distribution..ect), oui.
      Ceci dit, dans la partie de mon article où je parle de cette version anglaise, je peux toujours le citer, oui en effet.
      De plus, ça fait je ne sais combien d’année qu’il n’en donne pas de nouvelles, il a lâcher son truc je pense.

      Répondre
  2. Maëlle - 1 mars 2014 22 h 26 min

    Tu m’en donneras une au hellfest alors??? *.*

    Répondre
    • Sadique-master - 2 mars 2014 18 h 42 min

      Bien-sur 😀

      Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :