Menu

Jury


Antony Hickling 
(Réalisateur/scénariste/acteur) (France/Angleterre)
Né en Afrique du Sud à Johannesburg, Antony Hickling s’installe rapidement en Royaume-Uni et débute une carrière d’acteur et se consacrer dans le cadre de ses études à l’artiste Derek Jarman. Après de nombreuses années de travail au théâtre, il s’installe en France et étudie les arts Queer puis réalise plusieurs courts métrages. En 2013 il se lance dans le long métrage et signe ce qu’il considère comme une trilogie avec « Little Gay Boy » « Where Horses Go To Die » et « Frig ». Cinéaste rapidement controversé puisque malgré une diffusion de ses films dans le monde entier, Little Gay boy et Frig (fortement inspiré des 120 journées de Sodome) comptent parmi les rares films sortis en France disposant d’une interdiction au – de 18 ans. Son style aisément reconnaissable se discerne par un attrait pour le symbolisme religieux, l’allégorie, les représentations sexuelles explicites et un flirt incessant entre le surréalisme et le réalisme.

Filmographie (comme réalisateur) :
Frig (2018)
Where Horses Go to Die (2016)
One Deep Breath (2014)
P.D (Court métrage) (2014)
The End of Cruising (Documentaire) (2013)
–  Honey Killer (court métrage) (2013)
–  Little Gay Boy (2013)
–  Q.J. (court métrage) (2012)
Birth 1 (court métrage) (2010 )
Birth 3 – La mort d’un triptyque (court métrage) (2010)
Birth 2 (court métrage) (2010)

 

David Didelot (ecrivain/éditeur) (France)
Fondateur et éditeur du fanzine Vidéotopsie depuis 1993, amoureux fou de cinéma bis et de cinéma horrifique dès sa préadolescence, contributeur ponctuel au fanzine Médusa, il a aussi signé quelques papiers dans des publications comme Le Bissophile, Atomovision, Le Charognard, Ithaac, Darkness Fanzine, Ciné Bazar ou Black Lagoon Fanzine. Adepte par-dessus ça de littérature qui tâche bien rouge, il est l’auteur d’ouvrages consacrés à la collection GORE ou encore d’une préface portée sur les éditions TRASH. Quand il ne rédige pas un livre consacré au prolifique et mythique Bruno Matei, ses implications et interventions dans le cinéma de genre s’étendent même jusqu’aux bonus DVD de multiples sorties bisseuses où il s’exprime face caméra, comme à l’exemple de certaines vidéos youtubes publiées sur sa chaîne. Notons aussi que comme spécialiste légitime de cette culture, David Didelot vient d’écrire son autobiographie à paraître courant fin mars.

Bibliographie :
– Vidéotopsie Fanzine (21 numéros parus de 1993 à 2018)
– Postface à l’anthologie Zombies Gore (François Darnaudet et Catherine Rabier), Rivière Blanche, 2013
GORE – Dissection d’une Collection, Artus Films, 2014
Chapitre Confessions Post-mortem d’un Premier T-shirt dans Explosions Textiles – Mon Premier T-shirt de Groupe (sous la direction de Nasty Samy) Kicking Books, Everyday is Like Sunday Editions, 2014
-Chapitre Laura Gemser : Emanuelle pour toujours !, dans Bleu Nuit – Histoire d’une Cinéphilie nocturne (sous la direction d’Eric Falardeau et Simon Laperrière), Editions Somme Toute, 2014
– Préface à Dimension TRASH (ouvrage collectif), Rivière Blanche, 2015
Bruno Mattei – Itinéraires Bis, Artus Films, 2016
Livret Un Genre maudit : le Rape and Revenge, en supplément de La Proie de l’Autostop (DVD édité par Artus Films), 2016.
– Postface et appareil critique aux volumes 1 et 2 des œuvres rééditées de Kââ / Corsélien, Corps et Liens, Rivière Blanche, 2016
– Préface au roman Héca-Tomb (Zaroff), Zone 52 Editions, 2017.
– Chapitre Des Zombies en Italie et établissement de la filmographie pour le livre accompagnant l’édition Blu-ray de L’Enfer des Zombies (chez Artus Films), 2018
– Chapitre « Anthropophagous » dans Patrick Massobrio, Video Store Memories, Le Livre en Papier, 2018
REPLAY – Autobiographie, édité à compte d’auteur, 2019

« Filmographie » :
Scénariste, dialoguiste et acteur pour Les Horreurs du Docteur Phlébose (court-métrage, 1996)
Suppléments vidéo pour plusieurs éditions DVD / Blu-rays :
Deep Blood de Joe D’Amato (Crocofilms)
Kriminal d’Umberto Lenzi (Artus Films)
Le Massacre des Morts-Vivants de Jorge Grau (Artus Films)
La dernière Maison sur la Plage de Franco Prosperi (Artus Films)
L’Antéchrist d’Alberto De Martino (Le Chat qui Fume)
La Proie de l’Autostop de Pasquale Festa Campanile (Artus Films)
Les Diablesses d’Antonio Margheriti (Ciné2Genre)
Flagellations de Pete Walker (Artus Films)
Frightmare de Pete Walker (Uncut Movies)
Escalofrio de Carlos Puerto (Uncut Movies)

 


– Domiziano Cristopharo (réalisateur/producteur/scénariste) (Italien)
Cinéaste et interprète, il est artiste plasticien et se spécialise ensuite dans la décoration ecclésiastique pour suivre le chemin de l’ Académie des Beaux-Arts de Rome. En l’espace de 7 ans, il réalise plus d’une dizaine de films et devient, en plus de producteur, l’un des réalisateurs les plus prolifiques du cinéma indépendant Italien. Les œuvres de Domiziano circulent dans le monde entier malgré leur contenu extrême et l’introduisent comme une figure majeure du cinéma underground extrême. Diffusant les productions de Domiziano depuis la 3éme édition du Sadique-master festival avec « Sacrifice« , sa présence à l’événement s’annonçait légitimement comme la suite logique et inévitable. Sensible à ce microcosme culturel, en 2014 Domiziano Cristopharo organise à Rome The Optical Theatre Festival, son propre événement cinématographique consacré au cinéma de genre.

Filmographie :
Xpiation (2019)
Deep Web XXX (2018 – un segment)
–  A Taste of Phobia (2017 – un ségment)
–  POE 4: The Black Cat (2017)
Mad Macbeth (2017)
– Grindsploitation 3: Video Nasty (segment « NO One Will Be Safe ») (2017)
Virus: Extreme Contamination (2016)
Dark Waves (2015)
Poern (2015)
The Transparent Woman (2015)
E.N.D. The Movie (segment « Day #1466 ») (2015)
House of Shells (court métrage) (2015)
P.O.E. Pieces of Eldritch (P.O.E. 3) (segment « The Cask of Amontillado ») (2015)
Phantasmagoria (segment « Un Serpente dalla Lingua d’Acciaio ») (2014)
–  Doll Syndrome (2014)
H.P. Lovecraft: Two Left Arms (segment « Two Left Arms ») (2013)
Shock: My Abstraction of Death (segment « Chromophobia ») (2013)
–  P.O.E.: Project of Evil (segment « The system of Dr. Tarr & Prof. Fether ») (2012)
–  Red Krokodil (2012)
–  Hyde’s Secret Nightmare (2011)
–  I Bloody Sin (2011)
–  P.O.E. Poetry of Eerie (episode « Maelzel’s Chess-Automaton ») (2011)
–  The Museum of Wonders (2010)
House of Flesh Mannequins (2009)
Plus d’informations prochainement sur la suite du jury…

.

%d blogueurs aiment cette page :