Menu

BUT Film festival (2017) – Underground & Trash Movies! Programme et +

,  

Une question revient souvent : Existe t’il en France d’autres festivals comme le Sadique-master festival ? En France, absolument pas. Mais notre jumeau spirituel avec tout de même 13 éditions au compteur grandit en Hollande et se nomme le « BUT film festival »Après avoir accueilli lors de la 3éme édition l’un des organisateurs du nom d’Alex Diehl dans notre jury et noué un partenariat interfestival avec nos amis Hollandais, c’est désormais à votre dévoué Sadique-master de rejoindre leur jury (aux côtés de Marjan Westbroek, Ari Deelderet Julien Bodivit ) à Breda pour cette nouvelle édition.  Cette année, le BUT Film festival se déroule du 30 août au 3 septembre et sa programmation rejoint partiellement notre ligne éditoriale en promouvant cette même culture parallèle si peu représentée dans les manifestations artistiques, même celles axées vers le cinéma de genre.


Nous y retrouvons notamment Tokyo Grand guignol diffusé à la seconde édition du Sadique-master festival et dont François Gaillard, l’un des réalisateurs de cette anthologie, tenait place dans le jury de la 3éme édition. Evidemment, dans le programme figure aussi l’éprouvant « Sacrifice » (désormais renommé « American guinea pig : Sacrifice ») vainqueur du prix du jury et du public ainsi que responsable de 3 malaises dans la salle lors de la 3éme édition.
On continue ? Parmi toutes ces joyeusetés vient s’ajouter l’avant première de Your Flesh, your curse de Kasper Juhl découvert à la seconde édition du SMfestival avec Gudsforladt qui remporta le prix du jury, ou encore Sexual laybrinth (de Morgana Mayer) issu de la scène queer Italienne et produit par Lucio Massa (prod de Undercover mistress – 2nd édition SMfestival). Notons aussi la présence de Revisiting melancholie Der Engel , documentaire consacré à l’oeuvre phare de Marian Dora présent au sein du jury de la 2nd édition du Sadique-master festival.


D’autres œuvres telles que Plank Face (de Scott schirmer), Flesh to play (3éme édition smfestival)   ou Shan ryan’s Face of snuff agrémentent cette programmation qui, sans nuls doutes, représente l’esprit du cinéma underground extrême que nous nous évertuons de valoriser par le biais de ce site.

Longs métrages en compétition :
► American Guinea Pig: Sacrifice (2017) – Poison Rouge
► Cat Sick Blues (2015) – Dave Jackson
► Discreet movie (2017) – Travis Mathews
► Harvest Lake (2016) – Scott Schirmer
► Phantasmagoria (2017) – Cosmotropia de Xam
► TOKYO GRAND GUIGNOL (2015) – N. Alberny, F. Gaillard, G. Landucci, Y. Moreau

Courts métrages en compétition :
► Amor Killt (2017) – Der Filmmachine, Christian Kreil
► Downunder (2017) – Fernando González
► Justicia Justiciera III Kungfu Karate Annihilator (2016) – Rafa Dengrá

Concrètement, la richesse de cette programmation empêche de s’étendre plus longuement sur chaque oeuvre proposée au risque de trop digresser. Ajoutons cependant qu’en plus des diffusions de films et de documentaires (comme Dead hands dig deep évoqué dans notre liste des 12 documentaires chocs et incontournables ) le BUT nous propose aussi des performances, expositions et concerts, ainsi que la présence d’invités de marques tels que Richard Stanley ou Kasper Juhl.
Programmation complète : https://www.butff.nl/program/butff-2017-program
Notons également que 3 jours après la fin du BUT film festival commence l’étrange festival, à Paris.

– Tinam (S.M)

Sadique-Master 2017 – droits réservés

The following two tabs change content below.

Sadique-master

Admin/Créateur de sadique-master Écrivain et chroniqueur.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :