BUT Film festival (2019) – Underground & Trash Movies! – Programme –

Le marathon cinéphilique de l’année revient pour notre grand plus plaisir avec le fameux enchaînement BUT film festival/Étrange festival situé à quelques jours d’écart. Mais concentrons-nous déjà sur cette nouvelle édition du BUT qui nous sustente avec soin d’œuvres filmiques ô combien infâmes et délectables. Partenaire du Sadique-master festival et jumeau spirituel, il n’est donc pas étonnant de retrouver chez eux des œuvres projetées chez nous et encore bien d’autres évoquées dans notre si malfamé microcosme culturel. Nouvelle année, nouvelle thématique; le sex/perversions/gender laisse cette année place aux…extraterrestres. Qu’ils existent ou non (chose tout de même fort probable), nous constatons qu’ils figurent activement dans le cinéma de genre et le BUT s’attelle à nous en présenter un large panorama rempli de films actuels mais aussi de certaines rétrospectives.

Figure incontestable du cinéma underground extrême depuis son sulfureux « Found » l’Américain Scott Schirmer compte parmi les principaux invités phares de cette édition dans laquelle l’intégralité de sa filmographie y est diffusée; à savoir donc Found, Harvest Lake, Plank Face, et The Badman. Côté archives Sadique-master festival, on peut retrouver « Dis » d’Adrian Corona (4éme édition), Vision of suffering (Final Director’s cut) d’Andrey Iskanov (4éme édition), « Clownado«  de Todd Sheets (5éme édition), « Brutal » de Takashi Hirose (5éme édition) « Enter the deep » d’Alan Garcia (5éme édition). « The Scuzzies » de Jimmy Screamerclauz, « Teratomorph » de Joe Meredith, « Purgatory Road » de Mark Savage ou encore « Trauma » de Lucio A.Rojas nous sont aussi plutôt familiers.

Notons de même la présence de l’experimental et fascinant « Mecanix » de Rémy M Larochelle ou encore le délirant « Liquide Sky » de Slava Tsukerman. Plus national, nous retrouvons la Réunionnaise Aurélia Mengin pour présenter son long métrage fantasmatique « Fornacis« . Quelques délicieux nanars tels que « Spoof Wars: May The Farce Be With You! » (le Star Wars Turc) complètent aussi l’éclectisme savoureux de la programmation que vous pouvez consulter en intégral à ce lien : https://www.butff.nl/program/butff-2019-program

Comme chaque année, le BUT nous abreuve aussi de performances, animations et concerts tels que le notable « Black metal friday » renommé cette fois en « Bast Taste metal night« , alors, rendez-vous à Breda du 28 août au 1er septembre

– Tinam (S.M)
Sadique-Master 2019 – droits réservés

Cet article a été publié dans Extrême, festival, Gore, Horreur, News. Mettre en favori le Permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *