The Slaying of Robert Beckowitz – Premier film sordide d’une saga signée Tetrovideo

Subitement débarqué d’on ne sait trop où si ce n’est à la confluence de différentes figures du cinéma underground extrême, les éditions Britanniques Tetrovideo suscitent un certain enthousiasme et une attention croissante dans le milieu. Après la sortie de différents titres déjà incontournables tels que The life and death of a porno gang ou Your Flesh your Curse, la distribution se lance dans la production d’une saga extrême consacrée à des tueurs en série réels ayant marqué les esprits de part leurs déviances. Cette saga ainsi intitulée TetroManiac va s’introduire par « The Slaying of R.Beckowitz » traitant donc du meurtre sanglant de Robert Beckowitz tué, mutilé, violé (post-mortem), filmé et photographié en juillet 1982 par son ex-femme (Jeannine « Charlie » Clark) et son nouveau compagnon (James Glover) au cours d’un véritable acharnement macabre.

Extrait des photos réelles publiées sur le net

Le collectif Italo-Albanais « Bad Trip Bros » (déjà derrière « The obsessed« ) traitant de l’histoire de Ricardo Lopez) se charge donc de retranscrire à l’image ces 3 journées de folie pure ponctuées d’une centaine de coups de couteau, d’actes nécrophiliques et profanateurs multiples. Aux commandes ; l’incontournable réalisateur Domiziano Cristopharo (House of Flesh Mannequins, Red Krokodil), les acteurs Jacopo Tomassini et Iva Cakalli., et le compositeur musical Antony Coia (Virus: Extreme Contamination, House of Flesh Mannequins).

– Tinam (S.M) Sadique-Master 2019 – droits réservés

Cet article a été publié dans Extrême, Faits divers. Mettre en favori le Permalien.

One Response to The Slaying of Robert Beckowitz – Premier film sordide d’une saga signée Tetrovideo

  1. Pingback:Blood For Flesh – Une nouvelle récidive dans le cinéma extrême Mexicain (2019) – Sadique Master

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *