Les dossiers Sadique-master : Dissection du cinéma underground extrême (Livre)

Résumé : Nous savons déjà que les comédies sont conçues pour faire rire, que l’action se doit de divertir, que l’horreur procure frissons et angoisses, que le porno excite, que le drame provoque des larmes. Mais que sait-on d’oeuvres comme Subconcious Cruelty, Begotten ou Melancholie der Engel ? Absolument rien. C’est l’étrangeté totale, l’expérience de l’inconnu. C’est cette ascension vers un ailleurs mental qui rompt avec toutes les conventions cinématographiques et artistiques, en les transgressant. Plusieurs questions s’imposent : qu’est-ce qui a pu contribuer à la création et à l’évolution d’un tel cinéma ? Et pourquoi aimons-nous cet art si singulier, sensé nous inspirer de la répulsion ? Pourquoi exerce-t-il chez nous une telle attraction ? Les réponses se trouvent dans ce livre. Rétrospectives et dissections sont les méthodes appliquées pour explorer tous les horizons possibles et imaginables d’un certain cinéma extrême, allant du gore allemand aux films undergrounds new-yorkais des années 80, au Bis d’exploitation crasseux et immoral, aux OFNI expérimentaux les plus déments, jusqu’à l’intégration de la pornographie dans le cinéma déviant. Nous analyserons les éléments majeurs de cet art si fascinant, les cinéastes bafoués, censurés, relégués dans leur microcosme, ceux qui ont osé. Nous aborderons le mythe du snuff movie, explorerons les oeuvres trop ambigües pour être évoquées ailleurs, les inabordables, les inaccessibles, celles dont personne ne veut parler et qui, à ce jour, demeurent encore inconnues pour d’obscures raisons.

Prix : 32 euros.

Ouvrage disponible directement auprès de l’auteur avec possibilité de signature à –> tinam@sadique-master.com

Livre aussi disponible sur Amazon ou le site Camion noir

« Le travail est énorme – hyper documenté -, les entretiens s’enchaînent et les références pleuvent comme un jour de mousson, littéraires, cinématographiques ou politiques. Bref, « Les Dossiers Sadique-Master » propose un panorama XXL du cinéma de la frontière et des limites : livre nécessaire donc, et c’est peu de le dire. » – David Didelot

« Bordage brosse ainsi un panorama exhaustif de ces nouvelles formes de films déviants, de ceux en tout cas qui n’iront jamais dans des salles ordinaires. Son livre est un guide précieux, ouvrant la porte de ce que l’on peut appeler une sorte d’au-delà du cinéma dont les modalités, parfois inquiétantes, restent encore à comprendre et à analyser. » – Sebastien Gayraud (pour Superflux Webzine)

Marian Dora avec les dossiers Sadique-master
Cet article a été publié dans Non classé. Mettre en favori le Permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *