PIFFF (2018) (Jour 6 + palmarès ) (What keeps you Alive, We)

Curieux thriller/slasher dont j’ai déjà lu quelques éloges, je portais déjà un intérêt sur ce fameux « What keeps you alive » de Colin Minihan qui semblait proposer une oeuvre de genre plutôt singulière.
Deux femmes mariées en séjour idyllique pour fêter leur anniversaire de mariage se retrouvent dans un coin reculé où l’une d’entre elles chassait avec son père durant son enfance. D’emblée, leur relation amoureuse semble complexe mais sincère, malgré son lot de non-dits. Mais les apparences peuvent parfois cacher de très sombres vérités…Sur un retournement inattendu, cette love story névrosée transcende sa simple forme de slasher – pourtant déjà brutal et efficace – pour sonder l’abîme de la psychopathie et des rapports humains. D’un nihilisme plutôt déconcertant, « What keeps you alive » écrase sa forme de potentiel divertissement et écarte tout soupçon de légèreté pour venir instaurer une psychologie dérangeante et une certaine profondeur assez étonnante.

Présenté comme le film sur l’adolescence que Gus Van Sant, Larry Clark et Gregg Araki auraient rêvé de faire, évidemment que « We » du Néerlandais Rene Eller attire notre attention. Attention rapidement dissipée par un traitement trop superficiel des personnages et un assemblage trop anecdotique de leur quotidien et de leurs agissements qui, jamais, ne permet de nouer un réel attachement avec eux.
Dans les influences précitées, la plus ressentie se porte essentiellement sur Larry Clark et des films comme Kids ou Ken Park, l’intensité en moins. Difficile de réellement voir où le réalisateur veut en venir puisqu’il ne dresse aucun constat et ce qu’il prétend montrer s’avère en réalité incomplet sur plusieurs aspects. Hélas, We ne restera qu’une pâle copie de ses influences dont le sens a été extrait.

Palmarès :
— Long métrage —
> ŒIL D’OR —> Freaks (de Zach Lipovsky & Adam B. Stein)
> PRIX DU JURY CINÉ+ FRISSON —> Freaks (de Zach Lipovsky & Adam B. Stein)
> PRIX DU JURY MAD –> Freaks (de Zach Lipovsky & Adam B. Stein)

Le jury Mad Movies a également décerné une Mention Spéciale au film TOUS LES DIEUX DU CIEL de Quarxx.

— Court-métrage français —
> ŒIL D’OR —> Belle à croquer (d’Axel Courtière)
> PRIX DU JURY CINÉ+ FRISSON —> Belle à croquer (d’Axel Courtière)

> PRIX DU JURY : DÉGUSTE (de Stéphane Baz)

— Court-métrage international —

> ŒIL D’OR –> BAGHEAD (d’Alberto Corredor Marina)

Le Grand Prix CLIMAX a été remis à FORTES TÊTES de Pierre Cahia & Johan Rouveyre.
Une mention spéciale a également été décernée à SANG FAMILLE de Paul Guérin & François Guérin.

– Tinam (S.M)

Sadique-Master 2019 – droits réservés

0 Partages
Cet article a été publié dans Non classé. Mettre en favori le Permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *