Etrange festival – 2ème journèe (Singapor slings, Perfect garden)

Vendredi 5 septembre

Deuxième journée et le  festival reprend activement ! Pour la belle rétrospective des 20 ans, l’étrange nous propose une diffusion de l’ofni Grec Singapore Sling. Une déviante reprise de la tragédie Grec alliant sensualité et perversion, le tout sur un somptueux noir et blanc. Théâtrale, noir et simplement magnifique, une oeuvre unique qui fut un pur plaisir à redécouvrir sur grand écran.

174559-perfect-garden-0-230-0-341-crop (1)

Désormais extirpons nous des années 90 et dirigeons nous vers Perfect garden, une étrange oeuvre expérimentale inspirée des pièces de théâtre contemporaines. Tentative atypique mais bien qu’un certains hermétisme s’impose d’emblée, le contenu du film se montre particulièrement insipide et son intérêt vite limité. Enchaînant entre tentatives de bégaiement et idiomes indicibles, le spectateur lâche vite prise. L’atmosphère peut intriguer mais on ressent rapidement un vide.
Difficile de savoir vraiment si le réalisateur a voulu imiter ou parodier l’art contemporain dans sa forme la plus absurde, ce qui rend la démarche quelque peu floue. Certaines idées nous rappelleront d’ailleurs Post Tenebras lux (les contours floutés), mais sans le contenu. On peut tout de même accordé à Perfect Garden le mérite d’être étrange, ce qui lui accorde un lien direct avec le thème et le nom du festival.

 

 

Cet article a été publié dans Critiques, News. Mettre en favori le Permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *