Pieces of talent (2014) (Joe Stauffer) (Critique)

Synopsis : Un étrange réalisateur solitaire compose des films avec ses meurtres et développe une obsession sur une femme.

Démarrant sur une scène d’intro plutôt glauque nous rappelant quelque peu celle de Pig (2010 – Adam Mason), le film s’enchaîne d’apparence comme un survival classique. Nous noterons tout de même dés le départ  un esthétisme surprenant particulièrement soigné ainsi qu’une réalisation minutieuse, mais jusque là c’est un film sur lequel il est difficile de prendre position.

Pieces of talent est un film atypique qui se plait à rire jaune. Le trame principale se montre classique mais le fond se révèle d’une profondeur relativement intéressante.  Parfois plusieurs choix scénaristiques semblent se téléscoper, comme une impression de voir plusieurs films en un, mais c’est en réalité une retranscription du quotidien (d’où éclectisme voulue) mise en avant pour la crédibilité de l’histoire. Exposé notre tueur (David) comme un homme dans son quotidien renforce l’intimité recherchée.

Pieces of talent est en tout points bien plus intéressant que la majorité des survivals car son indépendance, sa créativité ,loin du schéma mainstream, (bien que le visuel soigné filmé avec un RED puisse parfois l’y rapprocher faussement), lui apporte une touche novatrice se fusionnant à merveille avec une inspiration malsaine (se dévoilant intelligemment lors des meurtres) qu’on ne peut qu’apprécier. Bien que tous les acteurs réalisent tous une performance remarquable nous retiendrons surtout David (notre tueur joyeux)  nous rappelant parfois Mick Taylor de Wolf creek de par son humour noir et sa personnalité décalée, mais pourtant foncièrement inquiétant.

Nous faisons face à un film alternant entre le drame obsessionnel et le film d’horreur sarcastique. Car l’humour omniprésent transpire à l’écran, notamment lors de cette étrange scène de la piscine pour le moins inopinée et surprenante. Toutefois, nous aurions parfois souhaité plus de gore, un aspect déviant plus poussé, mais au final l’aspect psychologique permet un équilibre suffisant. Cette mixture élaborée par Joe Stauffer fait son effet, de la dernière partie du film émanant une certaine mélancolie à psychologie de David, bien différente du simple consanguin psychopathe.

Disponible ici en pré-commande :http://piecesoftalent.com/store/
Ou ici en VOD : http://vimeo.com/ondemand/piecesoftalent

 

Sadique-master

 

 

 

Cet article a été publié dans Critiques. Mettre en favori le Permalien.

One Response to Pieces of talent (2014) (Joe Stauffer) (Critique)

  1. Pingback:Compte rendu du Sadique-master festival 1ére édition (2015) - 1ére journée. | Sadique Master

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *