My pure joy (2011) (James Cullen) (Critique)

Synopsis : A l’extérieur, Adam semble être un adolescent normal, mais en dessous … Son esprit a été si pourri par un traumatisme de son passé et les films gore qu’il regarde, qu’il a brouillé les lignes entre la réalité et le fictif. Adam à commencer alors à tuer les gens de en reproduisant les meurtres des films qu’il regarde.

Nous avons ici le tout premier film de James Cullen, réalisateur dont j’ai déjà chroniqué l’excellent « Hate crime » sur l’ancien site sadique-master (désormais supprimé).

Bon, ici on peut tout de suite voir qu’on a affaire à un premier film. C’est assez amateur, souvent surjouer et ça bavarde un peu trop en plan fixe. Ceci dit, le thème est intéressant, le personnage principal particulièrement inquiétant est plutôt bon dans son rôle. Ce film traite plus ou moins le même sujet que Found (vu récemment à l’étrange festival), le malaise sociopathe adolescent.

Malgré quelques lacunes et incohérence, ce premier film a de l’audace, des références au cinéma de genre, et tout de même de l’idée. On ne pourra donc pas dire que c’est excellent, mais on pourra voir les premiers pas d’un jeune réalisateur prometteur qui, par la suite marquera une œuvre très puissante, tel que Hate crime.
C’était une idée risquée de s’attaquer à ce genre de thème étant généralement plutôt basée sur de la violence psychologique, et c’est ce qui, je pense, fait défaut à la ligne conductrice du film. Surtout que celui ci se concentre essentiellement sur un seul personnage. Mais on pourra accorder un bon point à cela, c’est le contraste des parents (quelque peu frustrés) du tueur. Ceux qui totalement ignorants face aux crimes que leur fils, s’inquiètent au fur et à mesure de sa décadence.

Quoi qu’il en soit, malgré son coté amateur, il n’en reste pas moins que my pure joy est un film malsain comportant plusieurs scénes chocs (dont un vagin perforé au couteau en gros plan).
Alors, est-ce qu’il est judicieux de voir My pure joy ? Je vous dirai que oui, car dans quelques années, James cullen serait fortement susceptible d’envahir les grands écrans.

-Tinam.S

 

Cet article a été publié dans Critiques. Mettre en favori le Permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *