Les meilleurs films de 2013 : Classement Sadique-master – TOP 20

Après avoir fait le tour d’excellents festival de genre tel l’étrange festival ou le Paris International fantastic film festival comportant les meilleurs films de cette année  et après avoir vu bon nombre d’exclusivités, voici ce top 20 de l’année 2013 selon sadique-master.

Bien-sur, ce classement n’engage que moi et la place des films se joue parfois à un rien. L’ordre est donc assez subjectif et variable, mais si il y a une chose à retenir, c’est que vous devez absolument voir ces 20 films.

20 : Belengu ( de Upi Avianto)

– Elang se consume de solitude dans son appartement et gagne sa vie comme barman dans un nightclub. Sa routine est bouleversée lorsqu’un soir il rencontre Jingga, une mystérieuse jeune fille qui cache un lourd secret. Pendant ce temps, un tueur déguisé en lapin rôde dans le quartier, semant la paranoïa parmi les habitants.

19 Big Bad wolves (de Aharon Kkeshales & Navot Papushado)

-Tabassé par la police afin de lui soutirer des aveux, Dror, un jeune enseignant religieux, est finalement relâché. La police continue de traquer un tueur en série qui s’attaque à de jeunes filles. Seul Miki, un flic renvoyé pour son erreur, persuadé de sa culpabilité, continue de le suivre et découvre que Dror est également la cible de Gidi, le père de la dernière victime du tueur, bien décidé à faire justice lui-même…

Une sorte de version Israélienne de Prisoners

18Dark Touch ( de Marina de Van)

-Seule rescapée du massacre de sa famille, causé par leur maison qui s’est mise à vivre et a lancé son contenu sur ses occupants, Niamh, 11 ans, est recueillie par des amis de ses parents. Mais les évènements étranges ne s’arrêtent pas pour autant.

 

17We are what we are (de Jim Mickle)

– Les Parker sont connus dans le village pour leur grande discrétion. Derrière les portes closes de leur maison, le patriarche, Franck, dirige sa famille avec rigueur et fermeté. Après le décès brutal de leur mère, Iris et Rose vont devoir s’occuper de leur jeune frère Rory…

 

16Love eternal ( de Brendan Muldowney)

– Ermite fasciné par la mort depuis son enfance, Ian accompagne les êtres brisés jusqu’à leur suicide. Et au-delà…

Le film à regarder sous anti-dépresseur

15 –  Byzantium – (de Neil Jordan)

– Deux vampires prétendues sœurs s’installent dans un hôtel abandonné d’une petite ville côtière. Chasseuses et chassées, les deux femmes tentent de préserver leurs secrets…

Ou comment se ré-approprier des thèmes perdus depuis longtemps.

14Les sorcières de Zugarramurti (de Álex de la Iglesia)

-En plein jour, un groupe d’hommes braque un magasin d’or de la Puerta del Sol à Madrid. José, père divorcé en plein conflit avec son ex-femme, Tony, son complice, sex-symbol malgré lui, Manuel, chauffeur de taxi embarqué contre son gré dans l’aventure, et Sergio, le fils de José, partent en cavale. Objectif : atteindre la France en échappant à la police… Mais arrivé près de la frontière française, dans le village millénaire de Zugarramurdi, le groupe va faire la rencontre d’une famille de sorcières, bien décidées à user de leurs pouvoirs maléfiques pour se venger des hommes…

Un film misogyne qui se transforme progressivement en film féministe

13Post Tenebras Lux (de Carlos Reygadas)

– Au Mexique, Juan et sa jeune famille ont quitté la ville pour s’installer à la campagne. Là, ils profitent et souffrent d’un monde qui voit la vie différemment. Juan se demande si ces mondes sont complémentaires, ou bien s’ils s’affrontent inconsciemment pour s’éliminer entre eux.

Le film qui nous interpelle. L’OFNI de 2013 avec Borgman. Film extrêmement sensoriel par moment.

12 Thanatamorphose (de Éric Falardeau)

– Un matin, la jeune et belle Laura se met inexplicablement et inexorablement à pourrir… Un récit kafkaïen mêlant sexualité, horreur et fluides corporels…

Entre la mouche et « Dans ma peau » de Marina de Van.  Sans oublier le roman « la métamorphose » de Kafka.

11The Rambler (de Calvin Lee Reeder)

– Un homme qui sort de prison doit composer avec le monde réel. Au gré de ses pérégrinations, il perd progressivement le sens de la réalité et bascule dans un univers cauchemardesque où tout peut arriver. Absolument tout…

De l’expérimental pur et dur qui nous liquéfie le cerveau, un film qui emporte très loin.

 

10Wolf creek 2 (de Greg Mclean)

-Deux routards décident de partir dans l’outback australien et tombent sur le plus dangereux prédateur du coin : le psychopathe Mick Taylor.

Différent du premier volet mais excellent !

 

9Cheap thrills (de E.L. Katz)

-Deux amis fauchés sont alpagués par un mystérieux couple afin d’animer une soirée dont l’issue se révèlera sanglante.

Le film jouissif de 2013. Une belle satire avec un bon rythme punk et de l’imagination.

 

8 Borgman ( de Alex Van Warmerdam)

– Camiel Borgman surgit dans les rues tranquilles d’une banlieue cossue, pour sonner à la porte d’une famille bourgeoise. Qui est-il ? Un rêve, un démon, une allégorie, ou l’incarnation bien réelle de nos peurs ?

Le film polymorphe aux quelques dizaines d’interprétations différentes.

7Animals (de Marçal Forés)

– Un jeune garçon lunaire partage ses états d’âme avec un ours en peluche doué de parole. Son quotidien va basculer avec l’arrivée dans son école d’un élève mystérieux.

Sensible, intimiste, subtile et original, ça manque les films comme ça…

6Found (de Scott Schirmer)

– Marty a douze ans. Détesté par ses camarades de classe, il supporte le réel en trouvant refuge dans la BD et les films d’horreur qu’il consomme à longueur de journées. Lorsqu’il découvre une tête planquée dans le sac de son frère et comprend que ce dernier est un tueur en série, son monde s’écroule…

Le film qu’on attend depuis tréééés longtemps !

 

5Blue Ruin (de Jeremy Saulnier)

– Un vagabond solitaire voit sa vie bouleversée par une terrible nouvelle. Il se met en route pour la maison de son enfance afin d’accomplir sa vengeance.

Viscéral, réaliste et intelligent. Assez proche de la trilogie « Pusher » mais encore meilleur…

4Maniac (remake) (de Franck Khalfoun)

– Dans les rues qu’on croyait tranquilles, un tueur en série en quête de scalps se remet en chasse. Frank est le timide propriétaire d’une boutique de mannequins. Sa vie prend un nouveau tournant quand Anna, une jeune artiste, vient lui demander de l’aide pour sa nouvelle exposition. Alors que leurs liens se font plus forts, Frank commence à développer une véritable obsession pour la jeune fille. Au point de donner libre cours à une pulsion trop longtemps réfrénée – celle qui le pousse à traquer pour tuer.

Le meilleur remake jamais réaliser avec la colline a des yeux.

3Citadel (de Ciaran Foy)

– Un jeune père de famille, agoraphobe suite à l’agression de sa femme, s’associe avec un prêtre afin de sauver sa fille des griffes d’une bande de sauvages tordus et ultra-violents. Pour se libérer de ses peurs, il va devoir affronter ses démons et pénétrer dans le lieu qui l’effraie le plus au monde : la Citadelle.

J’ai cru comprendre que ce film divise…Je ne sais pas si le grand écran a accentué l’intensité du film mais que ça soit sur le fond ou la forme, il est extrêmement viscéral et flippant. Et la réalisation est totalement maitrisé, surtout pour un premier film.

2Vanishing waves (de Kristina Buozyte)

– Lukas, un jeune scientifique, participe à une expérience inédite dans le domaine de la recherche neurologique : entrer en communication avec l’esprit d’une femme plongée dans le coma à la suite d’un accident de voiture.
Au début, il ne perçoit que des sons et des images confuses, avant de rencontrer la femme inconnue, qu’il nomme Aurora.
Contrevenant aux règles du protocole de recherche, il cache sa découverte au reste de l’équipe scientifique. A chaque nouvelle connexion, Lukas plonge davantage dans l’univers fantasmatique d’Aurora, avec laquelle il développe une relation exclusive et fusionnelle, en marge du monde réel.

– Une extase sensorielle, de la spéléologie mentale.

1 Tore Tanzt (de Katrin Gebbe)

– A Hambourg, le jeune Tore est à la recherche d’une nouvelle vie au sein d’un groupe religieux appelé les « Freaks Jésus ». A la suite d’un accident de voiture, il croit à un miracle en rencontrant un père de famille nommé Benno. Tore emménage avec lui et sa famille. Mais il est loin de se douter que ce Benno est un homme d’une rare violence.

– Tout simplement la claque de 2013, un chef d’oeuvre. 

—–

Voilà, n’hésitez pas donner vos avis sur ce top 20, à le contester, à le blâmer, à le plussoyer et bien sur, à nous faire part du votre 🙂

ps : Pour des infos supplémentaires sur certains films de cette liste, n’hésitez pas à vous rendre sur le compte rendu sadique-master du PIFFF (Paris International fantastic film festival) : http://www.sadique-master.com/reviews/paris-international-fantastic-film-festival-3eme-edition-compte-rendu/

Cet article a été publié dans Non classé. Mettre en favori le Permalien.

7 Responses to Les meilleurs films de 2013 : Classement Sadique-master – TOP 20

  1. MEMPAPEURMAN says:

    Je suis étonné que tu préfère Vanishing waves à Citadel, tu en as tellement parlé en bien de ce film.

  2. Deux Mots says:

    merci pr ton taf§! perso j’ai pas accroché avec Citadel…mais j’ai bien aimé We are what we are. J’attends avec impatience Wolf creek2, Found et animals. ET tout le reste aussi puisque je ne les connais pas! thanks

  3. NELSON MANDELA says:

    Définitivement non pour le très moyen Citadel ( déjà vu mille fois), l’inutile Wolf Creek 2 et surtout le mauvais remake ( en plus d’être inutile ) Maniac. Mais chacun son avis.

  4. Drsm says:

    Etonné de voir que tu préfères un remake à l’orginal pour We are what we are…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *